Mathématiques aux temps du corona

PDF icon
Éditorial
Juin 2020 TOC icon
Éditorial
Juin 2020 (tome 52, no. 3)

Picture of Robert Dawson

La semaine passée, la communauté mathématique a perdu l’un de ses penseurs les plus originaux à la COVID-19. John Conway a laissé derrière lui des mathématiques parfois étranges, mais souvent merveilleuses de toute une vie et son absence se fera énormément sentir. Il a reçu la consécration suprême qu’un nerd puisse recevoir d’un dessin commemoratif de  XKCD et j’espère que cela lui aurait plu (quoique par certains moments ses sentiments envers « Jeu de la vie » étaient comparables à ceux de Ron Hynes envers « Sonny’s Dream » lors de ses dernières années.)

Avec la mort nous pouvons voir plus clairement pourquoi nous agissons comme les personnages du récit classique de F. M. Forster, « The Machine Stops ». Notre confinement n’est pas une combine, ce virus est mortel et c’est par l’isolement que nous nous gardons en vie, jusqu’à ce qu’il y a un vaccin ou un médicament antiviral qui agit directement contre le virus. Certes, ce confinement a rendu la vie étrange.

Des milliers de gens qui, jusqu’à il y a un mois, ne se sont jamais servis d’une vidéoconférence sont maintenant des vétérans chevronnés de cette technologie. Certes, cela ne remplace pas la rencontre en personne autour d’un café, mais mon département a eu plusieurs réunions et il a aussi mené des processus d’embauche au complet de cette manière et ces expériences étaient plus ou moins réussies. (Si des gens portaient leurs pantalons de pyjama ou s’ils ne portaient pas de pantalons, ça ne se voyait pas.) J’ai aussi mené beaucoup de recherche lors de ce dernier mois par courriel : cela, au moins, fonctionne aussi bien qu’avant. Hélas, se rassembler autour d’un tableau noir pour faire un remue-méninge doit attendre.

 

Un canon à planeurs de période 30

Par certains moments, [les] sentiments [de Conway] envers 'jeu de la vie' étaient comparables à ceux de Ron Haynes envers 'Sonny's Dream' lors de ses dernières années.

Par prévoyance (ou plutôt par chance), j’ai pris une surcharge d’enseignement en automne et ne donnais pas de cours cet hiver. Les collègues qui ont dû finir le semestre sous ces circonstances se sont adapté.e.s de façons impressionnantes. Nous commençons maintenant une session où les cours sont tous en ligne. Je me rappelle que quand on a proposé un certificat qui exige dix cours en ligne, il y a peu de temps, le Conseil de l’enseignement supérieur des maritimes a traité notre proposition d’un changement trop radical et nous a demandé de refaire tout le processus de demande d’autorisation pour recevoir son approbation. Or, pendant ce dernier mois, notre programme a changé dans son entièreté, et cela, avec rien plus qu’un préavis d’une semaine.

Cette transition a-t-elle été un succès? Cela dépend de votre définition de succès. Plusieurs enseignant.e.s ont remarqué que les examens sans vigilance étaient tellement réussis que peu d’étudiant.e.s y ont échoué. Je doute que les futurs employeurs ou les facultés des études supérieures se réjouissent à l’idée que cela devienne la nouvelle norme. On nous a promis des logiciels intelligents qui tracent les mouvements des yeux d’étudiant.e.s et indiquent s’ils trichent : certain.e.s dans les salles de clavardage en ligne ont déjà trouvé des façons de manipuler cette technologie. Je doute que cette histoire ne soit pas terminée.

En attendant, mon conseil à vous tou.te.s : rester dedans, portez-vous bien. Vous êtes irremplaçables.

 

John Conway

John Conway, mathématicien renommé et théoréticien du Jeu de la vie est décédé le 11 avril passé à l’âge de 82 à cause de la COVID-19. Son absence se fera fortement sentir auprès de la communauté mathématique.

Envoyer un courriel à l’auteur(e) : rjmdawson@gmail.com
social sharing icon
PDF icon
printer icon